Me voilà de retour, pour de nouvelles aventures ou plutôt devrais-je dire de mésaventures.

A l'heure où les fêtes se terminent (depuis un certain nombre de jours certes), certains sont heureux d'avoir pu profiter de ces moments en famille pleinement, de tous cette gastronomie très riches etc. Et puis il y en a d'autre, d'autre qui ont le coup de blues d'après fêtes...

Et je pense effectivement que c'est mon cas... Mais après tout... Est ce vraiment un blues d'après fête ou plutôt un blues qui dure et perdure et qui revient de manière plus que régulière depuis maintenant presque 4 ans ... Un coup de blues qui me rappelle à chaque fois à quel point j'ai été si stupide de vouloir me gacher la vie, que dis-je, me pourir, me détruire la vie.. Résultat des courses, toujours les mêmes problèmes récurrents qui reviennent.. Même s'ils sont différents au cours du temps, au fond je sais très bien qu'ils tournent tous autour du même pot..Et dire que j'aurai pu décider de continuer ma vie paisiblement.. Bref passons.. Arrêtons de se lamenter, tournons la page, ouvrons une nouvelle page blanche et écrivons. Laissons libre cours à ses pensées pour tenter de se libérer ..

 

La page blanche la voilà. Tellement vide, et la tête tellement pleines de choses à raconter que je ne sais même pas par ou commencer ... 

Depuis le dernier article, beaucoup de choses ont changé dans ma vie... Et dans la vie en général.

Commencons par le commencement : retour d'espagne en Février 2016, quelques kilos en trop bien accumulés et bien mérités par la gastronomie espagnole et le laisser aller de la vie Erasmus. Une seule décision en tête, reprendre le dessus et tenter de perdre ces kilos superflus. Un peu comme d'habitude de toute façon.. C'est bien trop redondant tout cela ... Bref, aucune envie de courir pas ces températures glaciaires. Je découvre donc une salle de sport juste à côté de mon boulot. Sans aucune hésitation je décide de m'y inscrire en espérant enfin obtenir quelques resultats et surtout atteindre un objectif un peu rêvé que j'attends depuis longtemps... Au programme : cours de renforcement musculaire, cours cardio, découverte du Fitness à travers Les Mills (très fameux cours de fitness recnonnus mondialement et que je recommande vivement). Je commence donc ces cours sans modération au rythme de 5 fois par semaine à raison d'1h minimum par jour. Le but premier étant de maigrir et de se façonner. Puis finalement, pas trop trop de résultats.. Pas de perte de poids, peut être un léger changement de slhouette, mais finalement bien trop peu vis à vis de mes attendus.

Alors là, j'entends déjà tout ceux qui me sorte "mais pourquoi autant se focaliser sur son apparence physique ? Du temps que t'es heureuse et que tu te fais plaisir?" Si vous arrivez à ne pas vous prendre la tête sur ce sujet, franchement je vous en félicite, respect. Bravo. Mais ce n'est pas mon cas. Pour moi, le physique que l'on se construit est la plus grande des fiertés ! C'est quelque chose qui ne s'achète pas, cela reflète notre travail, notre volonté. On ne peut pas l'emprunter, le copier ou le voler à quelqu'un d'autre, on ne le doit qu'à soit même. C'est quelque chose que l'on gagne à force de travail et de patience. C'est un gage de force de caractère et de passion, voilà pourquoi je fais ce que je fais... 

Puis ce sport devient une drogue, je suis addict, accro, je ne peux plus m'en défaire. Alors que mon simple objectif initialement était de maigrir, voilà maintenant que c'est devenu un véritable moyen de libération, de décompression. Se donner à fond pendant plus d'une heure pour oublier tout ce mal qui me ruine de l'intérieur. Cette sensation de bonheur que procure cet excès de sport, c'est magique ... Inexplicable je dirais même. Impossible de ne pas se donner à fond, de ne pas ressortir de la salle sans se dire "c'était génial, je suis morte, j'me suis lachée, je suis exténuée, mais c'était tellement bon.."

En fait, pour moi, le fitness est bien plus qu'un sport. Il ma appris à me dépenser, à me canaliser, à évacuer ce que j'avais en moi.. moi qui suis une fille très impulsive, émotive et sensible. Il m'a permit de me retrouver quand je me suis perdue. Et même parfois à croire en moi, à me dire que oui c'est possible d'y arriver avec bcp de travail et de patience...
Il m'a permis à lacher prise, à être beaucoup plus heureuse seule, sans personne, mais aussi avec les autres. A chercher l'épanouissement personnel là où je ne l'auais jamais trouvé avant.
A passer outres mes problèmes d'ego, de fierté et les moments douloureux.
En fait, en me mettant au fitness cela a vraiment changé ma vie.. Ma manière de voir les choses. Alors, quand je vous dis que c'est bien plus qu'un sport ... C'est vrai...

Finalement, le fitness devient un phénomène de mode et les réseaux sociaux sont de plus en plus nombreux à nous présenter ces personnes qui vraiment ne vivent que de ça (Marine Leuleu, FitByClem...). Tous plus In Shape les unes que les autres. Mais comment font-elles ? Comment arrivent-elles à avoir des corps aussi parfait ? Je découvre, en suivant leur profil, les compléments alimentaires, notamment les protéines. Je décide donc de m'y essayer. Pendant plus d'un mois je prends ces protéines ou plutôt je déguste ces protéines puisqu'il faut l'avouer, au goût c'est vraiment quelque chose de bon ! Les résultats se font ressentir. Je suis vraiment satisfaite.

Puis après cette période de succès, comme toutes les bonnes choses, ça prend fin, l'effet ne se fait plus ressentir et je stagne. 

 

Bref, les jours passent, les mois passent, j'arrive maintenant au jour d'aujourd'hui. 

En résumé, nouveau copain, nouvelle vie, on se laisse aller, on fait n'importe quoi, on mange n'importe comment, on oublie le sport, malgré que ce dernier reste encore très présent, de toute façon les blessures se sont enchaînées, et là, même si le coeur dit non, pas le choix, on est obligé de ralentir voir même d'arreter pendant un moment. Le corps finit de se déformer encore plus par tout ces excès... 

Arrive le temps où je réalise que ça ne va vraiment plus, il faut vraiment faire quelque chose.. Je veux atteindre cet objectif et pouvoir être fière de moi. 

Après les efforts fait sur le sport, il faut maintenant passer sur l'alimentation, pour ça, RDV chez la diététicienne. Programme alimentaire à suivre, même si pas trop strict, pour quelqu'un qui n'aime que trop manger, cela est très dur... Il faut quand même sacrifier pas mal de choses. Adieux les plaisirs sucrés ou salés.. Mentalement, c'est très compliqué.

Pourquoi ? Parce que je sais que je n'y arriverai jamais, je sais que c'est peine perdu.. Ce n'est pas la première fois que j'essaye de mettre en place quelque chose comme ça. Mais c'est trop dur. Je n'ai aucune volonté, tout du moins, je sais que c'est ce que je veux, mais je sais aussi pertinement que mon cerveau préfère beaucoup plus manger que maigrir... Alors oui sur le coup, super je mange c'est génial, f*ck le régime. puis arrive l'après coup, la culpabilité d'avoir autant mal mangé, l'impression que tout est ruiné.. et ça recommence, et ça tourne en boucle, et ça ne s'arrête jamais ... INFINITE LOOP .... Jamais je ne m'en sortirai..

 

Voilà voilà... Pas très joyeux tout ça ... Deprim du soir, déprim de fatigue, petite semaine au sport, la fatigue s'est faite ressentir... Impossible de se donner à fond.. Même si les séances de sport était là, que le mental me soutient au moins sportivement, je sais très bien que c'était loin d'être le top... Mais après tout, on m'a souvent appris (et la vie elle-même en premier) à trébucher pour mieux se relever et ne surement pas rester à terre. Il faut se battre.. Donc oui le combat est de longue haleine, le combat n'est pas près de se terminer, mais ce n'est pas pour autant que je me laisserai abattre... Je sais ce que c'est que de perdre, mais je ne serai jamais ce que sais que d'abodonner.. Je continuerai de lutter car les routes les plus difficiles sont souvent celles qui mènent à des endroits magnifiques ...

~ La réussite n'est pas quand tu es au sommet, mais quand tu touches le fond et que tu es capable de rebondir ~